Recherche

Témoignage: Hélène Le Teno

18 janvier 2021
La Chaire performance globale multi-capitaux s’est dotée d’un comité scientifique de manière à optimiser le déploiement de son expertise et donner toute l’envergure nécessaire aux résultats de sa recherche. Cette instance pluridisciplinaire est composée de partenaires académiques, de professionnels qualifiés et d’experts reconnus œuvrant dans un champs disciplinaire adressé par la Chaire. Parmi eux, Hélène Le Teno, Directrice de la fondation Jean-Noël Thorel et membre du comité scientifique de la chaire vous fait part de ses impressions quant à la création de ce centre de recherche unique au monde.
  • Quel est votre lien avec la Chaire ?  

Je suis avec grand intérêt les travaux de recherche de Delphine Gibassier depuis de nombreuses années, et j’ai donc été heureuse de constater qu’elle a pu et su créer une chaire « Performance globale » à Audencia - pour approfondir et diffuser la pratique de comptabilités innovantes et adaptées au monde d’aujourd’hui et de demain. 

  • Pourquoi faire partie aujourd’hui du comité scientifique de la Chaire ? 

Tout au long de mon parcours, dans l’économique la plus classique (marketing, industrie pétrolière, finance) puis dans l’économie dite à impact positif (transition énergétique, économie sociale, acteurs de la transition agricole), j’ai perçu le rôle structurel de la comptabilité, et donc la nécessité aigue de « compter ce qui compte », et notamment de prendre en compte les trois capitaux (financier, naturel, humain/social) comme fondement d’activités économiques durables. Ayant expérimenté dans le cadre professionnel des référentiels et outils de comptabilité en triple capital, je souhaite désormais apporter mon regard et un retour d’expérience pratique en participant au comité scientifique de la Chaire. J’espère aussi pouvoir ainsi contribuer à mette en débat les référentiels qui sont aujourd’hui les « standards », et ainsi favoriser l’innovation et la prise de recul sur les pratiques actuelles. 

  • Pourquoi la création d’une telle Chaire est-elle pertinente selon vous dans le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui ? Que peut-elle apporter et à qui ? 

Cette Chaire me parait non seulement pertinente, mais indispensable – pour que les métiers du chiffre, et par extension, les directions générales d’entreprises et les conseils (d’administration, de surveillance) disposent de nouveaux référentiels et outils, donnant une lecture plus juste de la « création de valeur » - en intégrant les enjeux de destruction, maintien ou régénération des capitaux naturels et humains. Cette Chaire va bénéficier aux DAF et aux professions de comptabilité, de gestion, d’audit, mais aussi et surtout rayonner plus largement. Elle permettra de mieux informer, interpeller et mettre en mouvement les décideurs économiques et financiers. Cela me semble incontournable pour que l’économie de demain prenne soin de l’humain et de notre maison commune : la dégradation accélérée des écosystèmes, le délitement du contrat social et l’accroissement des inégalités appellent un virage, une redirection outillée de tous les acteurs de bonne volonté – à leurs échelles respectives. Le développement actuel du « stakeholder capitalism » est un signal positif en ce sens : les structures qui y sont apparentées ont particulièrement besoin de nouvelles boussoles, pour mener les entreprises dans une direction durable. 

  • Quels aspects de la chaire qui vous tiennent à cœur et pourquoi ?  

Aujourd’hui directrice de Jean-Noel Thorel Foundation (dans un schéma de fondation-actionnaire de l’entreprise NAOS), et également active dans l’enseignement et le conseil, je crois tant au pouvoir des idées nouvelles qu’à leur mise en pratique. Je pressens que la Chaire pourra et saura mener à la fois un travail de recherche qualitatif, innovant, et faire rayonner de nouvelles valeurs et de nouvelles idées – avec objectivité, conviction et courage. J’ai pleinement confiance dans les équipes de la Chaire pour penser, relier, organiser le dialogue et aussi favoriser le passage à l’action dans les entreprises – en clair, pour passer du « cœur aux actes » ! 


Vous aimerez aussi

Catégories
Excellence