LIFTS Accounting Model©

LIFTS Accounting Model©

Limits and Foundations Towards Sustainability Accounting Model

Ce modèle de comptabilité multi-capitaux a été conçu dans le but d’aider les entreprises à s’inscrire dans un système socio environnemental durable et à assurer la soutenabilité de leurs activités. Pour cela, le modèle permet de suivre leur performance globale sur deux nouveaux capitaux: le social et l’environnemental.

Les limites planétaires indiquent un budget environnemental plafond à ne pas dépasser. Les fondations sociales indiquent quant à elle un budget social plancher à atteindre. L'entreprise s'assure alors que ses activités ne dépassent pas les limites du système terrestre ni ne dégradent l'accès aux besoins fondamentaux des individus. Les limites planétaires indiquent un budget environnemental plafond à ne pas dépasser. Les fondations sociales indiquent quant à elle un budget social plancher à atteindre. L'entreprise s'assure alors que ses activités ne dépassent pas les limites du système terrestre ni ne dégradent l'accès aux besoins fondamentaux des individus

Le choix de ses fournisseurs et des produits vendus sont des choix dont l’entreprise est responsable. Un découpage sur 3 périmètres est réalisé: les « opérations » contenant les activités de l’entreprise, la « supply chain » comprenant les activités de ses fournisseurs et les « produits & services » comprenant les externalités des produits ou services vendus par l’entreprise. Le prisme du business model choisi est utilisé pour déterminer les zones d’impacts à forts potentiels sur les limites et les fondations, en amont du travail de comptabilité. Grâce à la comptabilité, l’entreprise dispose d’un regard global sur son modèle, lui permettant d’envisager les transformations nécessaires à sa soutenabilité dans le respect des limites et fondations.

Ce modèle est la rencontre entre la comptabilité financière et les enjeux environnementaux et socioéconomiques. Couplé avec les limites planétaires et les fondations sociales, il suit la performance multi-capitaux en ayant un système d’enregistrement comptable des activités en flux physiques, parallèlement à la comptabilité financière auditée. Le budget est comparé aux activités réelles de l’entreprise pour une période donnée. Le résultat qui en découle, une fois contextualisé, informe sur la performance globale.

Les performances calculées sur chacune des limites et fondations ne sont pas compensées. Les résultats sont calculés et analysés distinctement les uns des autres.

Le LIFTS Accounting Model© de comptabilité multi-capitaux a pu être expérimenté au sein de trois PMEs. Un premier outil a été réalisé sous Access pour le tester, qui va être développé sous forme de logiciel avec l’aide d’une équipe informatique. La méthodologie associée à ce modèle est publiée pour sa première version. Certaines parties de cette méthodologie, qui se veut complète sur les limites planétaires, les fondations sociales et l’économique, seront publiés lors d’une version 2 de la méthodologie.

Cas N°1 : une PME dans le secteur des services (NEPSEN) (printemps 2021)

Nepsen est un groupe engagé dans la transition écologique et la sobriété énergétique. Depuis 40 ans, Nepsen accompagne et conseille tous types d’acteurs publics comme privés en France et à l’international dans leurs démarches d’efficacités énergétiques et environnementales. Il compte à ce jour une quinzaine d’implantations locales qui cumulent un effectif de plus de cent personnes, sur tout le territoire français. Le groupe possède également une expertise sur les démarches environnementales (Bilan Carbone, Analyse de cycle de vie, Adaptation aux changements climatiques). 

Cas N°2 : une PME dans le secteur des services (YEVER) (printemps 2021)

Basée à Yangon au Myanmar, Yever est un cabinet de conseil ayant pour mission d’accompagner et d’accélérer la transformation des organisations birmanes vers des modèles d’affaires plus durables et responsables. Leurs dirigeants sont convaincus de l’importance de consacrer du temps à des missions pro bono. En plus d’apporter de la valeur à la société du Myanmar, cela leur permet de former leur équipe et de développer leurs compétences pour toujours mieux servir leurs clients. Ils ont pour souhait d’être exemplaire pour créer et partager de la valeur avec toutes leurs parties prenantes, dont leurs clients, leurs salariés et la société birmane. 

Voir le cas

Cas N°3 : une PME dans le secteur de l’économie circulaire (BATHO) (printemps 2021)

BATHÔ est une entreprise solidaire d’utilité sociale qui transforme des bateaux de plaisance hors d’usage en hébergements fixes, pouvant être utilisés comme salles de réunion, hébergements insolites touristiques, aires de jeux ou encore gîtes pour des particuliers. Après plus d’un an d’existence, elle a déjà réhabilité une quinzaine de bateaux. Ce concept unique en France vient répondre à un besoin de traitement de ces nombreux bateaux en fin de vie, dont les matériaux principaux ne sont pas recyclables. Les métiers auxquels leur rénovation fait appel permet la formation professionnelle de jeunes travailleurs et l’insertion professionnelle de personnes éloignées de l’emploi. L’engagement social et environnemental est ainsi au cœur de la mission de BATHÔ.